Le jugement de la main de Fatma en islam

main de Fatma en islam

La main de Fatma, également appelée khamsakhmissakhomsa ou encore tafust représente le symbole d’une main. Beaucoup de monde s’en sert en tant qu’amulette ou talisman, notamment en Afrique du Nord ou au Moyen-Orient. Ils portent ce bijou pour “se préserver du mauvais œil“. Que dit l’islam à son propos ?

Le statut de la main de Fatma en islam

De nombreux musulmans attribuent à la main de Fatma un pouvoir protecteur. Ils vont même jusqu’à l’accrocher à l’intérieur de leur maison, voire le porter autour d’un collier.

On la retrouve également dans des voitures sous forme d’arbre magique. Cet article représente un moyen de clarifier la position de l’islam concernant son usage.

Nous connaissons pratiquement tous ce symbole qui correspond à une main à cinq doigts. Beaucoup de monde lui attribue des origines musulmanes en faisant référence à Fatima, la fille du prophète Muhammad ﷺ.

D’autres voient quant à eux, que cette amulette trouve son origine dans le judaïsme ou encore auprès des Phéniciens.

Si la main de Fatma représente un des symboles les plus utilisés pour se protéger du mauvais œil, du mauvais sort, de la jalousie… On se doit de se poser la question de son statut en islam.

Les textes qualifient de façon unanime le recours à tout type d’amulette comme étant du polythéisme (shirk). Le fait de porter une main de Fatma n’a aucun fondement en islam, bien au contraire, puisque selon les cas de figure, il peut nous en sortir.

La main de Fatma à l’opposé du Tawhid

Le Tawhid, à savoir le fait d’unifier Allah, Exalté soit-Il, représente la base de l’islam.

Il représente ainsi le sens profond de l’attestation de foi qu’on prononce plusieurs fois par jour. De celui-ci découle également la validité ou non de nos actes d’adoration.

On peut donc affirmer que les œuvres du croyant n’ont de valeur auprès d’Allah que si ce fondement est respecté. Il s’agit d’ailleurs du premier pilier de l’islam sur lequel reposent les quatre autres.

On ne peut donc pas concrétiser notre islam et parfaire le Tawhid si on l’altère en commettant un acte qui le rend incomplet, voire l’annule.

La main de Fatma fait clairement partie des choses qui s’oppose au fondement du Tawhid. Pour rappel, deux éléments s’opposent au monothéisme d’Allah :

  • Le polythéisme majeur qui annule le Tawhid intégralement. Il rend de surcroît le musulman mécréant. Et cela implique son exclusion de la sphère musulmane.
  • Le polythéisme mineur qui annule la perfection du Tawhid. Mais le musulman demeure malgré tout musulman. Pour parfaire le Tawhid, le croyant doit se débarrasser de toute forme d’associationnisme.

Le statut de la main de Fatma en islam ne laisse aucunement la place au doute. Le fait d’utiliser des amulettes pour se protéger du mal fait partie des interdits en islam.

D’ailleurs, cet acte ressemble aux coutumes païennes qui datent de l’époque antéislamique.

Les gens de science ont déclaré interdits les amulettes qui comportent des versets du Coran. Que dire de celles qui ne comportent pas le rappel d’Allah ?

Connaître les différents types de shirk

Ces quelques lignes nous démontrent que la main de Fatma n’est pas légiférée en islam. Le fait de penser qu’elle a un pouvoir protecteur fait partie du polythéisme majeur.

Le musulman ne doit pas porter une amulette, peu importe son intention, car celle-ci peut l’inciter à commettre un acte de shirk.

Le musulman doit apprendre le Tawhid pour faire partie des muwahiddin. Mais il doit également connaître les différentes formes de shirk pour s’en prémunir.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies